• A notre ami Pierry

    pierry

    Chers Amis, Chers Camarades,

    C’est avec une immense tristesse qu’il me revient de vous informer du décès de notre cher Pierre ce matin à Tulle.

    Pierre était un humaniste, un militant de gauche fidèle à ses convictions, qui s’était engagé en politique avant tout pour la solidarité et la justice sociale.

    Conseiller municipal de Tulle de 1977 à 2008, Conseiller général du canton de Tulle urbain nord de 2001 à 2015, il avait également exercé des responsabilités dans diverses associations à caractère social et caritatif.

    Très impliqué dans la vie de notre fédération depuis toujours, il avait occupé plus récemment, en sage qu’il était, les fonctions de Président de la commission des conflits.

    Il y a quelques jours encore, il était parmi nous, dans cette fédération qu’il aimait tant, pour transmettre aux nouveaux adhérents l’histoire de notre parti en Corrèze.

    Au revoir Pierre.

    Rien ne sera plus pareil sans toi.

    Karim MAATOUG

    Premier Secrétaire Fédéral

  • PROJET DE LOI « TRAVAIL »

    En présentant hier un texte corrigé pour le projet de loi « Travail », le Gouvernement a montré son attachement à la concertation, à l’écoute des syndicats et de la majorité parlementaire. Je salue un projet de loi équilibré entre protection des travailleurs et sécurisation de l’activité des entreprises, le Gouvernement ayant engagé durant les deux dernières semaines une véritable concertation avec l’ensemble des acteurs de la démocratie sociale.

    Les socialistes se félicitent tout particulièrement du renforcement du « compte personnel d’activité ». En plaçant ce « compte personnel d’activité » au cœur de la loi, en développant le capital formation des travailleurs non qualifiés et en généralisant la garantie jeune, le Gouvernement crée un véritable droit à une nouvelle chance. Il s’agit là, sans nul doute, de la réforme majeure de la dernière année du quinquennat. Le Gouvernement répond ainsi à la demande des socialistes qui l’avaient défini, lors du congrès de Poitiers, comme la grande réforme à réaliser par l’exécutif.

    D’autres points inclus dans le projet de loi démontrent la réussite de la concertation engagée. Parmi ceux-ci, on peut citer la fin d’un barème prud’homale obligatoire et la mise en place du mandatement syndical pour la négociation dans les entreprises ne bénéficiant pas de la présence de partenaires sociaux en leur sein.

    Le travail parlementaire doit maintenant être engagé, afin que cette nouvelle loi donne plus de droits et plus de protections aux salariés, qui en ont tant besoin.

    Karim Maatoug
    Premier Secrétaire Fédéral

  • COMMUNIQUÉ DE PRESSE

    Suppression de postes dans la fonction publique :

    la nouvelle course au chiffre du parti « Les Républicains »

     

     

    Non content d’avoir supprimé 150 000 postes dans la fonction publique entre 2007 et 2012, voilà que Nicolas Sarkozy propose aujourd’hui d’en détruire le double !

    La première salve avait déjà profondément abîmé l’école de la République, en nous privant des talents de 80 000 enseignants. Elle avait déjà fortement réduit la capacité d’action de nos forces de sécurité en nous privant des compétences de 13 000 gendarmes et policiers.
    La course au chiffre de suppression de postes qu’il nous promet aujourd’hui, menace tout simplement de détruire le service public.
    Car 300 000 postes supprimés, c’est un tiers d’enseignants et d’éducateurs en moins. 300 000 postes supprimés, c’est un quart de médecins, d’infirmiers et d’aides-soignants en moins dans nos hôpitaux. Lequel de ces deux services publics Nicolas Sarkozy choisira-t-il de saborder, pour espérer atteindre ses objectifs ?
    Voilà une droite lancée dans une nouvelle course au chiffre dont les services publics, et donc les Français, seront les premières victimes.


    Karim MAATOUG

    Premier Secrétaire fédéral

  • Vœux de la fédération du PS : « Porter haut les couleurs de la Corrèze à Bordeaux »

    S’exprimant devant de très nombreux militants rassemblés pour la cérémonie des vœux de la Fédération du Parti socialiste, samedi dernier à la salle Latreille à Tulle, le premier secrétaire, Karim Maatoug, a d’abord tenu à rendre hommage à Jean-Marie Freysseline, le maire de Saint-Mexant décédé tout récemment.

    Revenant sur les faits marquants de l’année écoulée, il a évoqué le succès du PS aux élections régionales du mois dernier, après sa défaite aux départementales de mars. S’adressant aux élus socialistes corréziens qui siègent désormais à la nouvelle Région, Philippe Nauche, Nathalie Delcouderc-Juillard, Pascal Cavitte et Laurent Lenoir, il a souligné : « Nous comptons sur vous pour porter haut les couleurs de la Corrèze à Bordeaux ».

    Karim Maatoug a fait observer : « Si certains font preuve de scepticisme voire de défiance, c’est à nous d’être aux avant-postes pour expliquer les ressorts de la crise que nous avons eue à traverser, pour expliquer que les réformes structurelles que nous avons mises en place porteront leurs fruits, mais qu’il faudra du temps ».

    Et il a invité les militants à «expliquer, encore et toujours, les trois grandes priorités du Gouvernement pour cette année 2016 : la lutte contre le terrorisme, (…) l’emploi (…) et la préparation de l’avenir en mobilisant des moyens spécifiques pour les investissements »

    A propos de l’emploi, le premier secrétaire fédéral a souligné que ce début d’année serait « marqué par la mise en œuvre d’un certain nombre de mesures très importantes : prime d’activité, sécurité sociale universelle, compte personnel d’activité qui attachera des droits au travail et à tous ceux qui ont besoin, au travers de ce travail, de valoriser leurs activités ».

    Le début de l’année passée a été marqué par notre défaite aux élections départementales.

    S’agissant des élections départementales, il a rappelé que l’échec des socialistes en Corrèze était « la conséquence du contexte national pour une part, de nos défaites aux municipales, c’est une évidence, mais avant tout de la division mortifère de la gauche. Et pourtant, les élections régionales l’ont montré, quand la gauche sait se rassembler, elle est en mesure de l’emporter ». Et pour Karim Maatoug, « le projet d’Alliance populaire portée par notre Premier secrétaire Jean-Christophe Cambadélis est quelque chose qui va dans le bon sens ».

    Il a par ailleurs ironisé sur la politique conduite par la nouvelle majorité du Conseil départemental : pendant la campagne électorale, « la droite n’avait pas de mots assez durs pour dénoncer les « pleureuses de la dette », l’absence supposée d’investissements, en promettant une « nouvelle dynamique » avec 1000 emplois à la clé, quasiment d’un claquement de doigts. Et aujourd’hui, alors que près de dix mois se sont écoulés, force est de constater que la montagne est en passe d’accoucher d’une souris ».

    Le premier secrétaire fédéral a rappelé aux militants les échéances de l’an prochain, mais il les a surtout invités à se « préparer au futur », à « s’atteler dès à présent à la reconquête » en prévision des prochaines élections municipales et départementales, en s’appuyant sur la nouvelle organisation de la Fédération.voeux 2016

  • La Fédération en deuil

    crédit photo Carole MASSIE

    crédit photo Carole MASSIE

     

     

     

     

     

    C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Jean-Marie Freysseline. Homme d’engagement, Jean-Marie Freysseline était devenu maire de Saint-Mexant en 2008. Dans ces fonctions et comme Vice-Président de la communauté d’agglomération de Tulle’Agglo, il montrait au quotidien tout l’attachement qu’il portait à sa commune et au pays de Tulle. Figure de notre Fédération depuis plus de 40 ans, homme de progrès, Jean-Marie était aussi un ami très cher. Aujourd’hui, tous les militants de la Fédération de la Corrèze le pleurent.

     

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.