• Le référendum

    IMG_0896

    A l’initiative du Parti socialiste, un référendum est organisé du 16 au 18 octobre pour l’unité de la gauche et des écologistes aux élections régionales de décembre prochain, dans un moment où l’extrême droite se banalise et la droite s’extrêmise.

    La question posée pour cette initiative participative est la suivante :

    « Face à la droite et à l’extrême droite, souhaitez-vous l’unité de la gauche et des écologistes aux élections régionales ? »

    – Le référendum : 

     Qui peut voter ?

    Ce vote est ouvert à toute personne qui se retrouve dans les valeurs de la gauche, des écologistes et de la République. Nul besoin d’être adhérent du Parti socialiste ni de tout autre parti politique de gauche. Il n’est pas nécessaire d’être inscrit sur les listes électorales.

    Quand voter ?

    Sur internet, le vote débutera le vendredi 16 octobre à 8h et s’achèvera dimanche 18 octobre à 20h et en Corrèze, les points de vote physiques seront ouverts le vendredi 16 octobre de 14h à 18h à la Fédération du PS à Tulle et le samedi 17 octobre de 9h à 12h dans différents lieux du département.

    Où ?

    Pour le vote par internet

    A l’adresse www.referendum-unite.com (une adresse mail valide est nécessaire).

    Pour le vote dans l’un des points de vote

    vendredi 16 octobre :

    Tulle : Fédération du PS – 43, rue Jean Jaurès 19000 TULLE ;

    samedi 17 octobre :

    Tulle : Salle Université Populaire – 19 avenue Alsace Lorraine 19000 TULLE ;

    Brive : Salle Dumazaud – 22 Rue de Selves 19100 BRIVE ;

    Ussel : Salle de réunion de la mairie – 26, avenue Marmontel – 19200 USSEL ;

    Beaulieu-sur-Dordogne : Salle des Ursulines – 1 rue Emile Montbrial 19120 BEAULIEU S/DORDOGNE ;

    Bort-les-Orgues : Mairie annexe – 19110 BORT-LES-ORGUES.

    Comment voter ?

    • Sur le point de vote, je prends connaissance de la charte ;
    • Je renseigne le registre d’émargement ;
    • Je vote (pour être comptabilisé, le bulletin ne devra comporter aucune mention manuscrite autre que les choix oui ou non. Un bulletin vierge ou déchiré sera considéré comme nul).

     

    – La Charte d’engagement

    Pour voter, chaque personne doit s’engager en signant une charte où elle déclare sur l’honneur se reconnaître dans les valeurs de la gauche, des écologistes et de la République ; ne voter qu’une seule fois au référendum ; et accepter d’indiquer des informations d’identité minimales.

    Pour participer au scrutin, il n’est pas nécessaire d’être adhérent d’un parti politique, ni de payer 1 euro comme lors du vote des primaires.

    La Haute autorité éthique du Parti socialiste sera associée au bon déroulement de ce référendum.

    Un recoupement des émargements des points de vote et des votes par internet sera engagé à l’issue du scrutin afin de soustraire les éventuels doublons.

    Le traitement des données personnelles a fait l’objet d’une déclaration à la CNIL, conformément à la loi.

  • Meeting départemental

    Dans le cadre des élections européennes, la Fédération de la Corrèze du Parti Socialiste organise une réunion publique le :

    Vendredi 16 mai 2014 à 19 h,

    Salle de l’Auzelou, à Tulle.

    Avec Jean-Paul DENANOT, tête de liste PS, Président de la Région Limousin, Membre du Comité des Régions de l’Union Européenne

    et Michel SAPIN, Ministre des Finances et des Comptes Publics.

  • Venue de Marine Le Pen à Brive

    COMMUNIQUE DE PRESSE

    Dans le cadre des élections européennes, Mme Le Pen a annoncé sa venue à Brive-la-Gaillarde.

    La Fédération de la Corrèze et la section de Brive du Parti socialiste tiennent à alerter les citoyens face à la montée du néo-populisme européen dont le FN est un triste représentant ; il se glisse partout ; et partout il faut des démocrates pour dénoncer les contradictions et la démagogie mensongère de cette extrême droite xénophobe et liberticide.

    Mme Le Pen prône la fin de l’Europe mais y occupe un siège depuis cinq ans, aux frais du contribuable, ainsi que ses élus absentéistes.

    Elle parle d’Europe mais refuse de débattre avec le Président du Parlement européen. Il faut dénoncer les ressorts habituels du populisme qui stigmatise, exploite les frustrations mais ne propose jamais rien sinon des formules simplistes et dangereuses pour l’avenir.

    L’Europe des peuples est la solution. Ne laissons pas salir cette idée par des allégations nauséabondes. Nous serons auprès des forces démocrates ici et ailleurs pour combattre le populisme. Ensemble, nous changerons l’Europe. Pour le meilleur, et non pour le pire que nous promet Mme Le Pen.

    C’est pourquoi, la Fédération de la Corrèze et la section de Brive du Parti socialiste appellent les citoyennes et des citoyens à manifester samedi 19 avril leur opposition à la venue de Mme Le Pen à Brive.

    Karim MAATOUG

    Premier Secrétaire Fédéral

  • Journée de la Femme : 8 mars 2014

    2014, année de l’égalité?

    En cette période d’élections municipales et communautaires de mars 2014, il est une législation dont les femmes peuvent se féliciter, celle de la parité instaurée dans les conseils municipaux et communautaires, comme elle l’est déjà dans les conseils régionaux. Certes elle n’est pas encore totalement complète puisque les communes de moins de 1 000 habitants n’y sont pas encore obligées. Disons que c’est déjà un grand pas. La plus grande partie de la population française va désormais prendre l’habitude de voir les femmes en nombre égal aux hommes gérer les communes et bientôt les départements. La parité commence là, dans le partage du pouvoir. Cela conduit à des choix politiques bien différents, parfois sur les besoins essentiels de nos concitoyens. Les mentalités changent, les gens sont prêts : la lutte des femmes pour l’égalité commence à porter ses fruits.

    Mais cette lutte n’est pas terminée et s’il est une femme qu’il convient de saluer aujourd’hui, c’est la ministre des droits des Femmes, Najat Vallaud-Belkacem. Depuis sa nomination, elle n’a eu de cesse de travailler à l’égalité hommes femmes, un des grands engagements du Parti Socialiste.

    Déjà de nombreux chantiers ont été ouverts ou réalisés, dont l’un vient d’être tant décrié par des groupuscules de droite cherchant à semer le doute dans les esprits : les ABCD de l’égalité. Ce sont des modules pédagogiques qui visent à déconstruire les stéréotypes sexistes et à transmettre dès le plus jeune âge une valeur fondamentale de la République : l’égalité et le respect entre les femmes et les hommes. C’est bien là l’enjeu : s’attacher à extirper à la racine des images transmises inconsciemment de génération en génération. Les ABCD de l’égalité sont actuellement expérimentés dans plus de 700 écoles.

    Mais ce n’est pas tout. Notre politique sur l’égalité salariale porte ses fruits : plusieurs milliers d’entreprises ont communiqué leur plan d’action contre les inégalités salariales et celles qui ne respectent pas leurs obligations sont sévèrement sanctionnées. Il est prévu par le Gouvernement une accentuation en 2014 des actions en faveur de la mixité des métiers et de l’augmentation du taux d’emploi des femmes qui sont trop souvent à temps partiel. Pour faciliter l’articulation entre la vie professionnelle et la vie personnelle, la ministre développe la scolarisation des enfants de moins de trois ans et créera 275 000 solutions d’accueil de la petite enfance, dont 100 000 places en crèche.

    Par ailleurs, les violences faites aux femmes sont inacceptables et malheureusement toujours aussi nombreuses: 500 000 femmes victimes en 2011 au sein de leur foyer et 75 000 violées chaque année. Alors tout est mis en œuvre pour améliorer l’écoute, l’accueil, l’accompagnement et la protection des victimes : une plate-forme téléphonique unique, un téléphone d’appel d’urgence pour les femmes en grand danger et la création de 1 650 places d’hébergement d’urgence. Le projet de loi pour l’égalité des femmes et des hommes garantit le maintien dans le logement et fait de l’éviction du conjoint violent le principe.

    Enfin le Parti Socialiste réaffirme et renforce le droit à l’avortement, contre tous les conservateurs de France et d’Europe qui s’attaquent à un droit conquis par les femmes après des siècles de haute lutte pour gagner leur liberté.

    La Fédération de la Corrèze du Parti Socialiste salue le Gouvernement pour ses actions volontaires dans ce combat contre l’inégalité la plus profonde et la plus criante : celle entre les hommes et les femmes.

    Le 8 mars 2014, verra-t-on parité et égalité rimer toujours avec liberté ?

    Michèle Reliat
    Secrétaire fédérale aux droits des femmes

  • Au revoir René

    La Fédération de la Corrèze du Parti Socialiste fait part de sa profonde peine à la suite du décès de René Teulade.

    Les militants socialistes corréziens garderont le souvenir de l’homme d’Etat, il fut ministre des affaires sociales et de l’intégration ; de l’élu local profondément attaché à sa Corrèze et à sa terre d’élection, il fut maire et conseiller général d’Argentat ; de l’ami de François Hollande, qu’il aura accompagné tout au long de son parcours ; du militant de gauche combatif, jamais résigné, humaniste avant tout, profondément attaché aux valeurs de solidarité.

    Ils garderont également en mémoire la modestie, la générosité et la gentillesse de l’homme.

    Aujourd’hui, les militants socialistes corréziens se sentent orphelins.

    La Fédération de la Corrèze du Parti Socialiste adresse à son épouse, à sa famille,
    ses très sincères condoléances.

    Au revoir René.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.