COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Suppression de postes dans la fonction publique :

la nouvelle course au chiffre du parti « Les Républicains »

 

 

Non content d’avoir supprimé 150 000 postes dans la fonction publique entre 2007 et 2012, voilà que Nicolas Sarkozy propose aujourd’hui d’en détruire le double !

La première salve avait déjà profondément abîmé l’école de la République, en nous privant des talents de 80 000 enseignants. Elle avait déjà fortement réduit la capacité d’action de nos forces de sécurité en nous privant des compétences de 13 000 gendarmes et policiers.
La course au chiffre de suppression de postes qu’il nous promet aujourd’hui, menace tout simplement de détruire le service public.
Car 300 000 postes supprimés, c’est un tiers d’enseignants et d’éducateurs en moins. 300 000 postes supprimés, c’est un quart de médecins, d’infirmiers et d’aides-soignants en moins dans nos hôpitaux. Lequel de ces deux services publics Nicolas Sarkozy choisira-t-il de saborder, pour espérer atteindre ses objectifs ?
Voilà une droite lancée dans une nouvelle course au chiffre dont les services publics, et donc les Français, seront les premières victimes.


Karim MAATOUG

Premier Secrétaire fédéral

Les commentaires sont fermés

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.