{xtypo_dropcap}L{/xtypo_dropcap}a Fédération de la Corrèze du Parti Socialiste prend acte de la liquidation par le Tribunal de Grande Instance de Dinan (Côte d’Armor) de l’usine des « Délices de Ninon » de Malemort, ce qui a pour conséquence une perte de 102 emplois sur le bassin de Brive.

Le Parti Socialiste salue le courage du personnel, de ses représentants et des délégués syndicaux qui ont participé activement à la sauvegarde de l’entreprise lors des plans de restructuration successifs, et cela malgré le douloureux prix à payer en nombre de licenciements.

Dans le contexte de crise que nous traversons actuellement, la liquidation des « Délices de Ninon » prouve, une fois de plus, que des patrons peu scrupuleux sont plus soucieux de récupérer les savoir faire de fabrication et les circuits de commercialisation que de sauver les entreprises locales.

Dans ce cas, le problème des aides publiques reste plus que jamais posé. Conditionner ces aides à un développement économique garantissant l’emploi durable est une exigence. Les élus du Parti Socialiste seront aux cotés des salariés pour les accompagner au sein des instances de reclassement.

 

La Fédération du Parti Socialiste de la Corrèze est inquiète sur l’avenir des industries agro-alimentaires (produits de consommation courante et de haute qualité), qui, avec la perte de pouvoir d’achat et la progression du chômage, risquent d’être particulièrement affectées.

Le pouvoir d’achat des ménages est une priorité dont le gouvernement doit se saisir rapidement. C’est un levier pour relancer l’emploi dans le secteur agro-alimentaire et dans le secteur agricole corrézien qui sont en grande difficulté.

Contact

Nous envoyer un message

En cours d’envoi

©2019 Fédération de la Corrèze du Parti Socialiste

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?