C’est un moment historique que nous vivons. La Corrèze a basculé à gauche le 16 mars dernier.
Reconnaissons que c’est un juste retour des choses après tant d’années caractérisées par des pratiques claniques, où régnaient l’arbitraire et les petits arrangements.
Aussi ne boudons pas notre plaisir !
Car il faut bien le dire, ces élections municipales et cantonales des 9 et 16 mars sont une victoire pour le PS et une sanction pour la droite au pouvoir.


Une victoire pour le PS
Aujourd’hui notre parti détient 20 régions sur 22 ; 58 départements sur 101 (soit un gain de 7 départements par rapport à 2001) et 183 villes de plus de 30 000 habitants, là où la droite n’est majoritaire que dans 124 …
Localement nous avons enregistré des gains conséquents aux municipales – Brive avec Philippe Nauche et Ussel avec Martine Leclerc sont les victoires les plus emblématiques.
Et nous avons grâce aux gains des 3 cantons (Tulle Campagne Sud, Vigeois et Sornac) fait basculer le Conseil Général, ce que nous attendions depuis 23 ans. Cette victoire devra être confirmée par l’élection de Michel da Cunha dans le canton de Brive Nord Ouest le 18 mai prochain.
Une sanction pour la droite au pouvoir
Sarkozy a été puni pour toutes les singeries médiatiques et très peu présidentielles qui lui ont valu le sobriquet de président «bling bling».
Il y a sans doute de cela puisqu’il s’applique à corriger son style. Mais pas seulement car ce qui caractérise cette élection c’est le taux de participation historiquement bas (60%) sous la Vème République. Nombre de ceux qui pâtissent de la vie chère (les classes les plus défavorisées) et qui avaient voté Sarkozy se sont détournés des urnes. Le risque subsiste de voir la mystification Sarkozy se transformer en explosion sociale tellement les difficultés que rencontrent nos concitoyens sont prégnantes.
Mais il convient aujourd’hui de tirer les leçons du passé. Sans un Parti fort, rassemblé et au travail, pas de victoires pour exercer les plus hautes responsabilités : c’est le seul échelon pertinent pour transformer en profondeur notre société.
Et c’est le chantier auquel nous allons nous atteler ; tout d’abord avec la déclaration de principes et les modifications statutaires qui vont être débattues avant la fin mai, puis la préparation du Congrès ordinaire qui se tiendra en novembre prochain sans doute à Toulouse, la ville rose !

Contact

Nous envoyer un message

En cours d’envoi

©2019 Fédération de la Corrèze du Parti Socialiste

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?