Comme tu le sais certainement, nos parlementaires sont à l’initiative d’un référendum d’initiative partagée sur la privatisation des Aéroports de Paris décidée par le gouvernement d’Emmanuel Macron.

Le 13 juin, le gouvernement a lancé le site de recueil des signatures : https://www.referendum.interieur.gouv.fr.

Nous avons désormais 9 mois, pour recueillir 4,7 millions de signatures, soit 17 000 signatures par jours d’ici à mars 2020.

Pourquoi cette campagne est importante ?

Une campagne citoyenne

C’est un impératif démocratique :

Pendant plusieurs mois, les gilets jaunes ont exprimé leur colère suite à la privatisation des autoroutes : nous ne pouvons pas sortir du grand débat et leur proposer de privatiser Aéroports de Paris !

Pendant plusieurs mois, les Français ont exprimé leur souhait d’être plus directement associés aux décisions politiques : associons les à ce choix stratégique !

C’est une démarche inédite !

Jamais cette procédure prévue à l’article 11 de notre Constitution n’avait été enclenchée auparavant ! Nous devions dans un premier temps rassembler plus de 185 parlementaires, ce que nous avons fait !

Les critères du référendum d’initiative partagée sont en effet contraignants, c’est pour ça que nous avions fait des propositions lors de la discussion sur la réforme constitutionnelle !

Nous avons notamment demandé de faire passer le seuil pour engager le référendum de 1/5ème à 1/10ème des parlementaires et de 10% à 5% des électeurs.

Un campagne contre les privatisations

La privatisation d’ADP est une aberration économique :

Le chiffre d’affaires et les bénéfices d’ADP sont en constante augmentation depuis 10 ans ;

En 2019, l’Etat va percevoir 185 millions d’euros de dividendes grâce à ADP !

ADP, c’est 571 000 emplois directs ou indirects et 1,4%  du PIB national ;

Ne privatisons pas un joyau économique, un pourvoyeur d’emplois !

La privatisation d’ADP est une erreur stratégique :

ADP, c’est plus de 100 millions de passagers chaque année, ce qui en fait une véritable frontière extérieure ;

ADP, c’est un aménageur, le propriétaire d’un domaine foncier de près de 7 000 hectares soit 1,5 fois la ville de Bordeaux ou 10 000 terrains de football ;

Dans une pure logique de profit, les petites lignes aériennes, qui font le maillage de notre territoire, risquent d’être fermées ;

Ne privatisons pas une frontière extérieure, un aménageur de territoire !

Contact

Nous envoyer un message

En cours d’envoi

©2019 Fédération de la Corrèze du Parti Socialiste

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?