Aujourd’hui, en France, il est devenu criminel d’accueillir, d’accompagner, ou seulement d’aider une personne en situation irrégulière. Comme le précise l’article  L622-1 du code de l’entrée et du séjour des étrangers et du droit d’asile: « toute personne qui aura, par aide directe ou indirecte, facilité ou tenté de faciliter l’entrée, la circulation ou le séjour irrégulier d’un étranger en France sera puni d’un emprisonnement de 5 ans et d’une amende de 30 000 euros ».

L’objectif affiché du gouvernement français en 2009, est l’interpellation de 5000 aidants, en assimilant citoyens solidaires et militants bénévoles aux trafiquants de main d’œuvre et  autres passeurs….

Mercredi 8 avril, nous serons là, à nous présenter comme prisonniers volontaires, affirmant avoir, un jour, aidé ou être prêt à aider un homme, une femme sans-papier en difficulté.

Nous, citoyens ordinaires, militants, élus, sommes décidés à rester ou à devenir des aidants !

Et nous appelons le plus grand nombre à venir nous rejoindre comme partout en France aux rassemblements :

 

Mercredi 8 avril

A 16h30 devant le tribunal de Tulle

ou

A 17h devant le tribunal de Brive

 

Appel de : ATTAC, Bottom Théâtre, CAP à gauche, CDROMS, CGT, CIMADE, Citoyens pluriels, CNT, Confédération paysanne, Des lendemains qui chantent, FAL Corrèze, FCPE, FSU, LDH, Les Amis de Jayous, Les films de l’éléphant, NPA, Parti Socialiste, Parti communiste, Peuple et culture, Ras l’front, RESF, SGEN CFDT, Solidaires / SUD, UNSA, Les Verts, …

 

Contact

Nous envoyer un message

En cours d’envoi

©2019 Fédération de la Corrèze du Parti Socialiste

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?